La Pascaline De La Freebox Pop

Accès au cours de la dissertation juridique La dissertation de textes

À la méthode d'indice de l'organisation réalisent l'organisation du coût de bilan des objets séparés avec l'application des indices du changement du coût des moyens principaux, d'après les types des bâtiments et les constructions, les aspects des voitures et l'équipement, les véhicules et d'autres moyens principaux, selon les régions, les périodes de la fabrication, l'acquisition.

Toutes ces opérations doivent être reflétées dans la comptabilité dans la conformité sévère avec les règlements. Dans le travail le comptable doit se guider par les règlements des pouvoirs fédéraux et locaux, et les documents aussi normatifs des sujets eux-mêmes économiques.

À l'utilisation de la méthode de l'estimation directe les dépenses liées à la précision du coût du bien trouvant en propriété de l'organisation, on peut insérer dans le prix de revient de la production (les travaux, dans la composition des dépenses.

L'estimation de l'état de l'organisation du compte synthétique et analytique des moyens principaux dans le service de comptabilité de l'organisation et pour les financièrement responsables, dans les places de l'exploitation des moyens principaux (les ateliers, les services, les services). Et en outre des moyens personnels principaux, ainsi que loué.

La croissance du coefficient du départ témoigne de la réduction du niveau d'équipement technique de l'entreprise. Il faut comparer cependant les coefficients de la rénovation et le départ, et, si le dernier excède, on peut faire la conclusion sur l'état critique à l'entreprise, puisque sur lui ne se réalise pas la reproduction des moyens principaux. Dans notre cas la situation avec la reproduction des moyens principaux n'est pas considérée comme critique, puisque le coefficient de la rénovation à est plus grand plusieurs fois que le coefficient du départ, et l'usure des moyens principaux en tout selon dans la limite de la norme.

À la méthode d'indice à la base est accepté le coût complet de bilan des objets séparés des moyens principaux, qui est défini d'après les résultats de l'inventaire. L'usure selon les moyens principaux est recalculée aussi sur l'indice correspondant du changement du coût.

Au départ des moyens principaux apportés au compte du dépôt dans l'activité commune, leur coût ne s'entend pas par lettre de la balance de l'organisation, et est passible de la réflexion dans la balance, comme les investissements à court terme ou à long terme financiers :

Le calcul incorrecte de la série des paramètres technologiques caractérisant l'utilisation des moyens principaux : l'usure, les coefficients du départ et l'entrée, les paramètres largement appliqués de l'efficacité :, et, il sera incorrecte être calculé et l'efficacité des investissements.

Les dotations amortissables commencent par la première date suivant le mois de l'acceptation de l'objet des moyens principaux vers la comptabilité, et cesse de la première date suivant le mois du remboursement complet de cet objet ou il de la comptabilité.

Le compte analytique des moyens principaux est conduit dans les cartes d'inventaire du compte des moyens principaux (voir Ann., qui s'ouvrent sur chaque objet. À chaque objet des moyens principaux on s'approprie le numéro d'inventaire. Les cartes d'inventaire se trouvent au service de comptabilité. Les moyens principaux sont classifiés selon les groupes et les aspects. Au service de comptabilité se trouvent aussi les feuilles de la présence des moyens principaux selon l'atelier pour financièrement responsables (voir Ann. dans l'aspect, qui sont faits après la tenue de l'inventaire. Les moyens principaux se reflètent dans le compte analytique au coût initial.

Si à la société on passait l'inventaire, l'auditeur doit établir qu'elle était passée par la personne non liée à la protection et la prise de notes du bien. Il faut passer dans le cas contraire le contrôle plus profond.

Si l'organisation n'utilise pas les documents, la forme de qui est prévue plus haut, il est nécessaire que les documents contiennent tous les accessoires obligatoires (la dénomination du document, la date, l'unité de mesure, les signatures etc.).